Critères de qualité Voirie pour Tous

Informations pour votre compte
Authentification
Visiteurs : 2167 (1 par jour)
Voirie pour tous - Doc stratégies

Critères de qualité Voirie pour Tous

Quatre principes généraux ont été établis pour conduire les actions selon la démarche « Voirie pour Tous » :

  • Garantir l’accessibilité incontournable de la voirie aux différents publics et services auxquels elle est destinée.
  • Comprendre la vie « au-delà de la ville » des différentes catégories d’habitants.
  • Donner à tout un chacun un choix du mode de déplacement alternatif à la voiture.
  • Décider et choisir en toute lucidité en arbitrant dans le dialogue sans pour autant céder aux mauvais compromis.

Afin de faciliter la mise en oeuvre concrète de ces quatre principes, trois critères de qualité majeurs ont été définis pour l’aménagement des voiries et espaces publics dans l’esprit de la démarche « Voirie pour Tous » :

  • N’oublier personne c’est n’oublier d’intégrer aucun public ni aucun usager dans les réflexions, le dialogue et les concertations préalables. C’est aussi prendre en compte les problèmes des « tiers absents » tels que les enfants, les personnes âgées, les visiteurs ou les gens de passage. N’oublier personne ne veut pas dire « faire pour tous », mais décider des priorités en ayant pensé à tous. Le corollaire est l’obligation de faire un choix et de prendre des décisions pour imposer, faciliter, permettre, pénaliser ou empêcher l’accessibilité de certains usagers et la pratique de certains usages.
  • Offrir le trajet le plus court au plus pénalisé : Offrir les trajets les plus courts et les plus faciles à ceux qui sont les plus lents et qui ont le plus de difficultés à se déplacer permet en outre d’effectuer des aménagements profitables à tous. Cela se traduit concrètement en assurant l’accessibilité pour les services d’urgence, de santé, de secours, de sécurité sans oublier services à la personne et livraisons, et aussi en privilégiant les trajets courts et faciles pour les Personnes à Mobilité Réduite, les piétons et les modes de déplacement non motorisés, notamment au niveau des intersections.
  • Réduire les différentiels de vitesses, de débits et de vulnérabilité sont les trois facteurs clés qui permettent de décider de faire cohabiter ou au contraire de séparer les différents usagers de la voie publique. La sécurité de la cohabitation nécessite en effet que les vitesses ne soient pas trop différentes, que les masses critiques des différents usagers soient à peu près équilibrées et que les vulnérabilités entre usagers soient atténuées.

La fiche de 2 pages téléchargeable en PDF ci-après complète et illustre ces 3 critères de qualité.




modifie le 11 juillet 2012