Encombrement des trottoirs - Doc information

Informations pour votre compte
Authentification
Visiteurs : 11863 (10 par jour)
Information Voirie accessible

Encombrement des trottoirs - Doc information

L’encombrement des trottoirs par des obstacles fixes et mobiles est l’un des problèmes majeurs rencontré par les piétons, les personnes à mobilité réduite, les personnes âgées, les enfants, les utilisateurs de fauteuils roulants, les personnes aveugles et malvoyantes,… pour pouvoir cheminer en ville.

L’encombrement des trottoirs est un facteur grave d’exclusion sociale, en particulier pour les personnes âgées et les personnes handicapées, car en les empêchant de circuler en toute sécurité, il les rends captives de leur domicile, dans l’incapacité d’accéder aux services de la ville.

Garantir d’abord l’accessibilité incontournable de la voirie aux différents publics et services auxquels elle est destinée est le premier principe fondamental de la démarche Voirie pour Tous. Cela signifie que soit en priorité assurée l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite, les personnes âgées, les enfants, les livreurs… et avant tout sur les trottoirs qui doivent être dégagés de tout obstacle dans les bandes passantes à réserver à cet effet.

Aussi a-t-il été engagé dès 2006 auprès du CERTU une réflexion sur la façon de lutter contre l’encombrement des trottoirs. Cette série de fiches est le résultat de ce travail.

Ces travaux devraient se poursuivent par des recommandations sur le dégagement de bandes passantes de façon à offrir prioritairement les trajets les plus courts et les plus directs aux personnes le plus en difficulté, notamment dans les carrefours : il s’agit d’offrir en ville des trajets court aux modes actifs et non motorisé, avec en priorité la marche, et de pénaliser en conséquence les trajets des véhicules motorisés, qui ont moins de difficultés à faire de petits détours.

Parallèlement, dans le cadre des travaux du code de la rue, des réflexions ont été engagées pour sanctionner les stationnements sur les cheminements piétonniers empêchant le passage des personnes à mobilité réduite, et de ce fait mettant en danger la vie d’autrui. Ces infractions seraient alors considérées comme de niveau 4 et assorties de l’amende la plus élevée des infractions pour stationnement interdit, au même titre que le stationnement sur des places réservées aux personnes handicapées.




le 29 octobre 2010 par Jean-Charles Poutchy-Tixier
modifie le 23 février 2011

Vous êtes sur un forum public. Tous les internautes peuvent voir votre commentaire.