Journée nationale « Code de la Rue » - Sécurité Routière Tous Responsables - Lundi 23 mai 2011 - Paris

Informations pour votre compte
Si modification fiche
Authentification
Visiteurs : 4230 (3 par jour)
Communiqué N°560-2058

Journée nationale « Code de la Rue » - Sécurité Routière Tous Responsables - Lundi 23 mai 2011 - Paris

Communiqué

* 9h15 Accueil des participants
* 09h40 Message d’accueil et introduction
Michèle Merli, déléguée interministérielle à la sécurité routière.  

LA DÉMARCHE « CODE DE LA RUE » ET SES OUTILS.

  • 10h00 Introduction Certu - L’apport de la modération des vitesses et de la hiérarchisation du réseau - Samuel Martin, CERTU : Le lien entre la vitesse et l’amélioration de la sécurité n’est plus à démontrer. C’est pourquoi certaines villes n’hésitent pas à étendre le concept de zone 30 à une grande majorité des voies. Ces démarches sont d’autant plus efficaces que leur mise en œuvre s’ intègre dans une réflexion globale sur la hiérarchisation du réseau. * 10h25 L‛exemple d‛une démarche de hiérarchisation - Nantes (44) - La ville de Nantes a pour ambition d’apaiser progressivement la vitesse de circulation en mettant en place une hiérarchisation claire de son réseau (aire piétonne, zone de rencontre et zone 30).
  • 10h45 L’extension des zones 30, un plus pour la sécurité en ville - Bernard Marquie, élu au Grand Toulouse (31) : Toulouse a lancé un programme de généralisation des zones 30 étalé sur plusieurs années et mène une politique d’évaluation régulière de ses aménagements. L’examen de l’accidentologie avant/après mise en œuvre des zones 30 conduit à un bilan remarquable en termes de sécurité des déplacements.

LE DOUBLE SENS CYCLABLE, EXEMPLES DE MISE EN OEUVRE ET PREMIERS RETOURS.

  • 11h05 Introduction Certu : le double-sens cyclable - Frédéric Murard, CERTU : Le décret du 30 juillet 2008 généralise le double sens cyclable dans les zones de circulation apaisées, malgré certaines craintes (non justifiées par les faits) ce dispositif se développe largement pour le grand bénéfice du déplacement à vélo.
  • 11h15 Les double-sens cyclables au quotidien dans une ville moyenne - Patrice Pattée, Élu, Sceaux (92) : Sceaux mène une démarche volontariste qui s’est adapté aux réalités locales via une concertation et les remontées -a posteriori- des habitants.
  • 11h35 L’intérêt d’un observatoire des double-sens cyclables - Paris (75) : Au-delà des aménagements réalisés à Paris, la démarche est intéressante car elle s’est appuyée sur une campagne de communication locale et s’accompagne d’un observatoire de l’accidentologie dans les double-sens (1ers résultats encourageants).
  • 11h55 : Débat, table ronde
  • 12h30 Déjeuner libre, possibilité sur place (environ 10€)

LA ZONE DE RENCONTRE, OÙ EN EST-ON EN FRANCE ?

  • 13h30 Une zone de rencontre pour allier patrimoine, tourisme, activités économiques et mobilités - Lucien Laplanche, Élu, Dinan (22) : Suite à une réflexion sur la réorganisation du stationnement et de la circulation dans le centre ville ancien (en concertation avec les commerçants, les riverains, l’ABF, la commission accessibilité, …), la ville de Dinan a mis en place une importante zone de rencontre afin de mieux gérer les flux touristiques sans gêner les activités économique et la circulation.
  • 13h50 Une zone de rencontre pour gérer la saisonnalité - Michel Levallois, services techniques, Saint-Aubin-sur-Mer (14) : Dans les villes littorales, l’apaisement de la circulation se fait traditionnellement par la mise en place d’aire piétonne temporaires (en fonction de la fréquentation saisonnière). La zone de rencontre est désormais un outil supplémentaire adapté pour réguler la circulation et organiser la mixité des usages.
  • 14h10 L’étude et le suivi de la circulation, un outil d’évaluation des zones de rencontre - René Darbois, Élu, Metz (57) : L’heure est au bilan pour les zones de rencontre à Metz. Véritables « zones tampon », elles ont été aménagées dans l’optique de parvenir à un équilibre entre les différents usagers partageant un même espace de circulation. Un an après leur mise en place, des études statistiques révèlent dans l’ensemble un très bon respect de ces nouvelles règles de circulation.
  • 14h30 : Débat, table ronde

VERS DES DEMARCHES GLOBALES ALLIANT SECURITE DES DEPLACEMENTS, AMENAGEMENT DE L’ESPACE PUBLIC, PROMOTION DES MODES DOUX ET ACCESSIBILITE.

  • 15h05 Une charte locale « Code de la Rue » - Jean-Pierre Cadieu, service déplacements urbains, Rennes Métropole (35) : Après avoir mis en place une concertation avec les usagers et les associations locales sur les outils du code de la rue (zone de rencontre, …), Rennes a élaboré une charte locale « code de la rue » qui permet d’informer les usagers sur le nouveau cadre réglementaire et les nouveaux aménagements mis en place.
  • 15h25 Un programme d‛action « Code de la Rue » - Alain Jund, Élu, Strasbourg (67) : Strasbourg s’est dotée d’un plan d’actions « code de la rue » parmi lesquelles la généralisation de la zone 30 sur 70% du réseau, l’expérimentation de zones de rencontre et du tourne-à-droite vélo, un plan piéton, … Cela permet à Strasbourg de mobiliser les dépenses d’entretien pour redessiner la ville, et concentrer les dépenses là où elles prennent sens.
  • 15h45 Des aménagements en faveur du piéton à l’échelle d’une ville moyenne - Dominique Lezarme, service déplacements Valence (26) : A Valence, l’aménagement du centre historique et la requalification des boulevards ont pour ambition de donner une vraie place au piéton en créant des itinéraires continus et sécurisés.
  • 16h05 - 16h40 Conclusion - Michel Vilbois, DSCR.

Fil conducteur de la journée animée par Benoît Hiron, CERTU

Inscriptions (gratuit sauf repas) :
Paris La Défense Grande Arche
Délégation à la sécurité et à la circulation routières
CETE de l‛Ouest - DES - GB, PC - 200411



Lien proposé : LIen vers l’organisateur CERTU (programme)

par Redaction Voirie-Pour-Tous le 29 avril 2011
modifie le 21 mai 2011
Suite à donner