Rencontre Horizons Voirie-Pour-Tous - Cheminements, mobilités partagés et apaisés dans l’espace public et Usages pour la vie locale - 14 déc 2012 - Paris

Informations pour votre compte
Authentification
Visiteurs : 3788 (3 par jour)
Compte-Rendu

Rencontre Horizons Voirie-Pour-Tous - Cheminements, mobilités partagés et apaisés dans l’espace public et Usages pour la vie locale - 14 déc 2012 - Paris

 

Préalable
Plusieurs personnes, se sont retrouvées Vendredi dernier à l’Agence de Mobilité de la Ville de Paris, accueillies par François Prochasson et Hubert Peigné, avec la préoccupation suivante : favoriser l’émergence de pratiques d’échanges informelles sur le thème Voirie-Pour-Tous traitant des pratiques apaisées et partagées des voies et espaces publics , tant en cheminement et mobilité qu’en usages pour la vie locale.  
Ceci pour faciliter :
  • Exploration de thèmes spécifiques ayant du mal à être abordés dans certaines instances : normalisation, parole technique de référence à un instant t.
  • Conversations autour de pratiques opérationnelles en marge des règles habituelles soit par inadaptation technique au contexte local, soit par volonté d’initier de nouvelles façons d’agir dans le domaine.
  • Echanges sur des horizons en devenir : par ex sur l’impact du numérique avec la présence forte d’objets communiquants dans l’espace public, les nouvelles pratiques nomades, le déploiement de l’Open Data en liaison avec les politiques publiques, l’incidence de l’économie du low cost numérique sur les réseaux de mobilité et sur le transport public…
  • Opportunités pour les industriels de promouvoir des innovations sans se cantonner aux respects des réglementations existantes.
  • Approfondissement de points particuliers : méthodes, gouvernance espace public et dialogue usagers / citoyens, compétences des ingénieries privées en milieu rural, péri-urbain, expériences et pratiques internationales …
  • Multiplier les interconnexions entre les disciplines et savoirs pour renforcer les diversités d’approches / expérimentations ; et mieux identifier les points durs, les difficultés rencontrées, les erreurs de conception / réalisation… afin de questionner davantage ce qui parfois relève de la simple duplication de bonnes pratiques.

1- Quelques repères sur les échanges

1.1- Thèmes à déployer à titre d’exemples

* Partager la connaissance que l’on construit, dans les comportements piétons et les jugements sur les aménagements effectués ou envisagés.

 
* Resituer l’enjeu piétons pour certaines agglomérations comme point d’entrée dans le partage de l’espace public et en tirer les évolutions nécessaires de la réglementation. Par ex quid du Grand Paris du piéton… ?

* Prendre en compte les populations séniors et aussi les handicapés autour des commodités nécessaires dans leur aire de mobilité (éviter les chutes ou glissades sur trottoirs, pouvoir se reposer, franchir les obstacles en ligne droite…).

* Sur les méthodes : aller au delà du partage de la connaissance sous forme de publications… Disposer de lieux de débats sur l’innovation… Cerner les questions sur l’évaluation… l’usage de démarche qualité avec les exigences correspondantes.

* Se poser les bonnes questions (et non viser la seule réponse) ? Ceci par l’écoute, les prises de décision se fondant sur des points partagés / constatés, la prise de recul, une certaine vision prospective…

* Aider à l’application des lois dans des villes à fort patrimoine et comment traiter les espaces en périphérie urbaine.

* Situer le travail Voirie-Pour-Tous dans les petites communes : aide a la réflexion, faire du comparatif, rôle pédagogique de l’ingénierie de proximité, implication de l’élu, des citoyens, et rôle des liens intergénérationnels…

* Elargir la perception des espaces publics urbains en prenant en compte le passage d’espaces clos à des espaces ouverts…

* Mobiliser autour du domaine urbain public (espace parfois en situation de rareté), comme facteur économique d’activités et d’emploi pour les entreprises… et plus généralement concevoir l’urbanité dans l’espace public de voirie avec modes actifs.

* Approfondir les économies réalisables par les collectivités en développant une approche globale de Voirie-Pour-Tous sur leur territoire et en faisant appel à des solutions plus économes que d’empiler les solutions classiques catalogues.

* Favoriser la bonne articulation des actions déjà engagées localement pour donner de la cohérence et conforter l’adéquation aux attentes des usagers… Par ex ne pas oublier que le rabattage sur gare pour transport collectif doit aussi se traiter par la qualité / sécurité des cheminements piétons, vélos. Autre approche, saisir l’opportunité d’un arrêté global.

* Interagir avec les Sociétés publiques locales d’ingénierie et plus généralement agir sur les postures ; par ex d’une ingénierie agissant sur mission … et d’une ingénierie de proximité pouvant davantage travailler dans la continuité et influer sur les façons de penser et de faire.

* Situer le comment faire accepter ce qui n’est pas autorisé ? Comment bien expliquer que la règle n’est pas toujours adaptée, ou que celle-ci comporte plus de marges de manoeuvre qu’il n’y paraît au premier abord. Par exemple la difficulté de conjuguer la stricte application de la réglementation et les réalités que sont parfois les dimensions d’emprises (qui ne le permettent pas toujours…).

Haut de Page

1.2- Comment progresser ?

* Animation de lieux d’échanges informels en veillant aux économies de temps et au rythme de chacun ; à la diversité des regards et des pratiques ; à la capitalisation et mise en ligne pour partage par le net de questionnements « avant, pendant, après »…

 
* Emergence, autour du thème générique « Voirie Pour Tous », de dynamiques locales légères, autonomes, responsables dans le respect des diversités et des modes d’approches.

* Démultiplication des informations échangées et pratiques d’influence locale sur les cultures professionnelles, les décisions, les façons de pensée et d’agir, les certitudes ambiantes….

* Sensibilisation des circuits management / décisions en prenant en compte pour « Voirie-Pour-Tous » le contexte d’une société numérique acentrée, interpellant :

    • les fonctions d’aménagement dans la pérennité / réversibilité / adaptabilité / évolutivité / interactivité et interopérabilité des réalisations ;
    • la vocation multiple pour les espaces publics qui le permettent ;
    • la nature même et le rythme des mobilités via les nouvelles pratiques de travail ;
    • le caractère instable voir éphémère des nouvelles communautés d’adhésion ;
    • la mutation des valeurs autour d’éco-systèmes ;
    • le questionnement sur les densifications urbaines ;
    • le devenir des interstices ruraux ou non entre les pôles urbains ;
    • l’articulation entre villes numériques, durables, conviviales… pour toutes et tous ;
    • les évolutions dans la perception du temps comme la nécessité de reposer la question de la lenteur et celle de la différenciation des rythmes.

 
* Impulsion (ou action en convergence avec) des espaces facilitant pour les entreprises des échanges libres pour trouver des innovations.

* Renforcement d’échanges exploratoires, informels entre acteurs d’ingénierie selon la taille des territoires, par ex entre grandes agglomérations y compris à l’international ? Ceci sans se limiter par une frilosité résultant de risques juridiques potentiels.

* Prise en compte des avancées réalisées par diverses institutions publiques, réseaux civils ou associatifs concernés par le sujet Voirie-Pour-Tous. Comment les encourager à poursuivre en dominant les tropismes ambiants ; en agissant aussi pour faire face au grippage d’actions ou de réflexions à partir d’une bonne idée… dès qu’une personne est réticente ?

* Interaction nécessaire entre les regards et savoirs économie, technique, sociologique, design, de gouvernance… en le confrontant aussi à des systèmes d’aménagement qui aujourd’hui sont fluides… mais demain ?

Haut de Page

2- Conclusion et pistes de travail

2.1- Bien faire l’interface avec les potentiels locaux et les interlocuteurs institutionnels concernés

* Faire circuler les informations et préoccupations échangées lors des dynamiques « Horizons Voirie-Pour-Tous » : dans les réseaux professionnels, auprès des acteurs locaux concernés publics, privés, associatifs et au sein des réseaux sociaux numériques.

 
* Faire le point avec les acteurs des politiques publiques nationales pour bien identifier le qui fait quoi.

* Repérer les contextes locaux favorables aux dynamiques « Horizons Voirie-Pour-Tous ». Si besoin, engager un dialogue préalable avec les initiateurs pour aider à structurer le lancement de leur initiative locale.

* Valoriser sur le site Voirie-Pour-Tous.info les dynamiques locales « Horizons Voirie-Pour-Tous » organisées. Ceci pour favoriser les échanges de points de vue, l’approche comparative sur les actions locales, les méthodes utilisées et les innovations industrielles testées.

Haut de Page

2.2- Rester en veille active

* Diversité des regards et des compétences de proximité mobilisées sur des actions « Voirie-Pour-Tous - Cheminements, mobilités partagés et apaisés dans l’espace public et usages pour la vie locale ».

 
* Enseignements des difficultés voir des échecs locaux, pour ne pas se limiter aux « bonnes pratiques ». Identification des points de blocage techniques ou règlemenaires et voies possibles / marges de manoeuvre pour disposer d’une certaine liberté ou droit à pouvoir expérimenter ?

* Mutations en cours et changements de paradigme sur : les problématiques urbaines et de mobilité, les contextes numériques, la démultiplication et le réusage des données concernant les pratiques, les compétences et les informations en matière de « Voirie-Pour-Tous - Cheminements, mobilités partagés et apaisés dans l’espace public et usages pour la vie locale ». Ceci sans oublier la dimension internationale.

Haut de Page

2.3- Suggérer et Mettre à disposition

* Les 10 lignes à insérer en introduction des appels d’offres publiques sur des projets concernant le thème « Voirie-Pour-Tous - Cheminements, mobilités partagés et apaisés dans l’espace public et usages pour la vie locale ». Plus généralement mettre à disposition et structurer les informations utiles en ce domaine pour aider la rédaction des cahiers des charges.

 
* Une série de fiches : Bonnes Questions à se poser dans une démarche « Voirie-Pour-Tous - Cheminements, mobilités partagés et apaisés dans l’espace public et usages pour la vie locale ».

* En prenant appui sur les initiatives locales « Horizons Voirie-Pour-Tous », mise en ligne de Fiches récapitulatives par thèmes sur les préoccupations des participants, les résultats de « bilans d’usage ». Ces derniers pouvant se révéler riches d’enseignement pour évaluer notamment le delta possible entre le « service perçu » in fine par les usagers et les partis d’aménagement retenus par le concepteur et le maître d’ouvrage.

* Conforter le dispositif Voirie-Pour-Tous.info : accès libre et gratuit à toute information sur le sujet, photothèque de questionnements, brèves thématiques et témoignages sur des histoires locales vécues.

Haut de Page

Rappel du texte initial de l’invitation

Chacune et chacun d’entre vous a manifesté , à des titres divers , une implication , un intérêt et des attentes fortes envers « Voirie pour Tous » , démarche qu’on peut résumer comme la recherche de pratiques apaisées et partagées des voies et espaces publics , tant en cheminement et mobilité qu’en usages pour la vie locale .

Tout un volet de cette démarche a connu et connaît des avancées significatives telles que , par exemple , les travaux du Code de la Rue et les journées de partage d’expérience organisées en divers lieux de notre pays ( deux pour le seul mois de novembre 2012 ) à l’intention des professionnels ( élus notamment ) et usagers de toutes natures .

VpT est une thématique ouverte et publique , et beaucoup d’entre vous ont dit que leurs attentes dépassent largement ce qui a déjà été accompli ou est en cours .

Nous vous proposons donc de nous retrouver en formation restreinte - pour être rapidement efficace à ce stade - afin de réaffirmer notre intérêt pour cette démarche , d’élargir l’horizon de nos réflexions et actions dans la variété de nos contextes géographiques , de définir et de lancer ce que nous pourrions faire ensemble dans l’intérêt de chacune et de chacun .

A titre d’illustration , nous avons ainsi relevé plusieurs possibilités de points à approfondir :

  • insister sur « … pour Tous » , et en reconnaître les conséquences pour nos missions et engagements ;
  • inclure une diversité d’acteurs de l’ingénierie pour enrichir le dialogue des compétences et des méthodes ;
  • rechercher la cohérence et l’intérêt économique des acteurs ;
  • veiller à situer toute action publique pour favoriser l’accessibilité à l’espace et aux équipements publics de celles et ceux auxquels on ne pense pas d’emblée ( handicapés , seniors , jeunes , familles etc … ) en offrant divers choix de mobilité ;
  • explorer les incidences des contextes numériques ;
  • affirmer et faciliter une pratique informative en accès libre , pédagogique et enrichie à l’international , à la disposition de réseaux , organisations et personnes porteurs d’actions sur le sujet ; …

Ces mentions sont données à titre indicatif car chacune ou chacun aurait probablement une façon différente de les exprimer et de les prioriser . C’est ce que nous pourrons faire ensemble si vous acceptez cette invitation . …

Bien cordialement. Hubert Peigné, Jean-Charles Poutchy-Tixier, Jacques Chatignoux

Haut de Page

Si vous souhaitez prendre l’initiative d’une dynamique locale « Horizons Voirie-Pour-Tous », nous écrire.


Voir en ligne : Cf Voirie-Pour-Tous Pédagogie : Situations - Valeurs - Doctrine - Gouvernance

le 19 décembre 2012 par Redaction Voirie-Pour-Tous
modifie le 7 avril 2013