Repères sur la réunion du Comité Voirie Pour Tous - 17 Juin 2010

Informations pour votre compte
Authentification
Visiteurs : 5011 (12 par jour)
Pilotage & coordination Voirie Pour Tous 2010

Repères sur la réunion du Comité Voirie Pour Tous - 17 Juin 2010

Ci-dessous quelques points évoqués durant cette réunion regroupant le comité de pilotage et le comité de coordination des directions d’administrations centrales. Ceci ne constitue pas un compte-rendu officiel mais plutôt une trame des points importants et des axes de travail décidés.
La réunion rassemblait les initiateurs et les partenaires de la démarche Voirie-Pour-Tous : Cgedd, Dir. centrales, Certu, Cete, Cnfpt, Aitf, Attf, (Adstd), Fnau, Fncaue, Syntec-ingénirie, Usirf…


  • Rappel sur l’historique de la démarche :
    • Cela a permis de bien rappeler à la fois le processus de lancement et le travail effectué par les divers acteurs mobilisés durant ces dernières années (voir les présentations du bilan 2005-2010 par Jean Charles Poutchy-Tixier, de l’évaluation du développement en réseau par Abdoul Ly et des activités 2010 du CERTU par Bernard Eneau).
  • Quelques constats sur la situation actuelle
    • Voirie Pour Tous, par son approche globale est souvent difficile à appréhender par les opérationnels comme par les décideurs. On constate à la fois un besoin d’information et un manque de recul.
    • Même si la terminologie du rapport Voirie-Pour-Tous était suivi du sous-titre « Sécurité et cohabitation sur la voie publique au-delà des conflits d’usage », cela reste très « voirie » et « accessibilité » ; alors que la question plus générale posée est celle du partage et du caractère apaisé des espaces publics et des cheminements. Il est convenu cependant de ne pas changer le titre, mais d’axer l’effort sur l’information pédagogique en conservant le caractère global du sujet.
    • De plus certains soulignent la non prise en compte actuelle d’informations non publiques en provenance par ex de google streets / google maps sur les usages des voiries.
    • Idem pour le manque de couplage avec les communautés des réseaux sociaux.
    • Constat de la difficulté de concilier l’ouverture à d’autres communautés pour qui certains points sont contradictoires avec Voirie-Pour-Tous et du risque d’engagement d’actions parallèles ne reprenant pas les principes de Voirie-Pour-Tous.
    • La démarche Voirie-Pour-Tous doit se situer dans les contextes de notre époque. En 5 ans beaucoup de choses ont changé : émergence du marché et des pratiques des séniors (bientôt 30% de la population avec un rayon de déplacement d’environ 500m pour accès à toutes les fonctionnalités de base), communautés construisant des informations géo-référencées, déploiement des pratiques de mobilités numériques (nomadismes) avec sollicitation « push » pouvant provoquer des modifications de cheminements (temps et espace) en interface avec l’appartenance à des communautés diverses, interaction de plus en plus grande des usagers autour de leurs préoccupations (et non plus dans les segmentations métiers), développement important de systèmes d’observations produisant « en continuité des mobilités personnelles » des informations d’usages (certains à vocation scientifique, d’autres à volet marketing), prégnance des demandes d’informations locales en particulier sur les usages des téléphones / smartphones mobiles.
    • Incidence des obligations réglementaires obligeant à « casser » au bout de 3 à 5 ans ce qui est tout neuf.
    • Organisation de journées interrégionales par les Cete et Cnfpt rassemblant 120 à 200 personnes avec beaucoup d’élus locaux (40 %) et des fonctionnaires territoriaux (40 %)
    • Plusieurs actions d’information / formation lancées en collaboration Cnfpt-Cete-Aitf-Attf à l’attention des ingénieurs et techniciens locaux ; et formations nationales des cadres par le Cnfpt à l’Enact Montpellier et au Cnfpt de Lyon.
  • Pistes de travail à préciser
    • Renforcer l’écoute de tous les acteurs concernés
    • Bien identifier les interactions entre les contextes nouveaux ci-dessus et les axes « historiques » de Voirie-Pour-Tous
    • Favoriser le travail en commun des architectes, urbanistes, ingénieurs, designers, paysagistes, géomètres, … globalement la palette des hommes de l’art
    • Aider à la qualification et à la détermination des objectifs par les collectivités. De ce point de vue, bien situer l’usage des hommes de l’art de terrain, dans leur diversité pour aider les petites communes rurales (ou les communautés de communes) ; en favorisant à la fois leur acquisition des compétences voirie-pour-tous et la synergie de leurs interventions en ingénierie de proximité / architectes de l’espace public ; contribuant ainsi au développement local des territoires.
    • Cerner et préciser les questions de qualification des professionnels en particulier autour de l’accessibilité.
    • S’appuyer pour les collectivités sur les Cotita et pour les entreprises sur le groupe de travail Usirf en fédérant les pratiques vie l’Idrrim
    • Suivre l’intégration des préoccupations Voirie-Pour-Tous dans les documents d’urbanisme ( Padd, Pdu, Scot, Plu, … )… en évitant de tomber dans du « fourre-tout ».
    • Aider à la bonne compréhension d’une démarche à la fois complexe et globale, en produisant des supports pédagogiques adaptés :
      • Accélérer / amplifier le travail du groupe méthodes
      • Donner l’envie aux gens du terrain d’aller plus loin. Ils n’ont pas le temps de lire 50 pages…
      • Produire : fiches métiers (par ex : outils pratiques pour les chefs d’équipes sur chantier pour les normes d’accessibilité), argumentaires en réponse à des situations concrètes, fiches hiérarchie de priorités, fiches synopsis pour voir les interactions des composantes de Voirie-Pour-Tous selon divers points d’entrée ou de préoccupations, fiches crédibilité pour les décideurs (économies, produire de la valeur sociale, hiérarchie des priorités…), fiches pour les entreprises, sans oublier la réalisation d’outils pratiques pour les chefs d’équipe sur chantier, notamment au regard des normes d’accessibilité.
      • Approfondir les liens entre Voirie-Pour-Tous et divers thèmes porteurs : employabilité - innovations industrielles, techniques, sociales en termes de produits ou services - filière économique. Ceci en liaison avec des initiatives existantes comme School, Bimby, route et mobilité durable, route intelligente ; les centres de recherches, les réseaux d’innovation sociale et inventeurs, les divers clusters et réseaux de compétitivité.
    • Poursuivre les réunions d’informations vis à vis des techniciens locaux (couverture de la région est notamment)… mais aussi développer via des réseaux hommes de l’art et collectivités locales, des réunions de proximité / journée d’échanges pour sensibiliser et donner les principaux repères à des publics diversifiés.
    • Conforter les dispositifs de formations pour renforcer notamment l’accès des petites collectivités à une ingénierie de proximité sur le sujet. Plus généralement amplifier la compréhension du sujet en s’appuyant sur une diversité d’acteurs de formation ou en proximité des décideurs publics ou privés (expert comptable, centres de gestion agréés) et bien intégrer la sensibilisation des managers.
    • Développer des démarches d’observations des pratiques et d’évaluation des résultats : retours d’expériences, outils méthodes, outils d’aide à la décision, pratiques de co-conception.
    • Conforter la bonne complémentarité des sites internet voiriepourtous.developpement-durable.gouv.fr et voirie-pour-tous.info. Ceci en veillant à une gouvernance ouverte et opérationnelle.
    • Assurer certains suivis particuliers avec formations ciblées : zones de rencontre, aménagements vélos…
    • Organiser des journées d’échanges ciblées vers les petites collectivités, développer les formations-actions
  • Documents à télécharger
PDF - 292.2 ko
Bilan VPT 2010

PDF - 768.9 ko
Evaluation Programme d’actions

PDF - 315 ko
Activites_2010



modifie le 20 octobre 2012