Usages pour la vie locale et commodités du quotidien… Points de départ pour vos initiatives Voirie-Pour-Tous… Cheminements, mobilités partagés et apaisés dans l’espace public

Informations pour votre compte
Authentification
Visiteurs : 5130 (4 par jour)
Initiatives

Usages pour la vie locale et commodités du quotidien… Points de départ pour vos initiatives Voirie-Pour-Tous… Cheminements, mobilités partagés et apaisés dans l’espace public

La démarche « Voirie-Pour-Tous - Cheminements, mobilités partagés et apaisés dans l’espace public et Usages pour la vie locale » est globale et interfère avec nombre de préoccupations des décideurs locaux.

  • Certains peuvent s’engager dans l’élaboration d’un plan d’action Voirie-Pour-Tous comme à Lectoure.
  • D’autres préfèrent avancer à partir d’un besoin ciblé et en quelque sorte « dérouler progressivement » le sujet.

 
Ci-dessous, le lecteur trouvera divers types de besoins ciblés, exprimés comme autant d’opportunités par des élus, hommes de l’art ou industriels.


Exemples de besoins ciblés, comme point de départ

Initiatives partant du local… pour faire émerger une synergie de réseau en proximité et diversité d’acteurs publics / privés / civils concernés. Cf Comment initier une dynamique locale « Horizons Voirie-Pour-Tous » ?.

Liens avec l’économie via l’innovation et la créativité : Cf par exemple Conférences Innovations et Marchés - Produits, Services, Usages - Voirie-Pour-Tous ou Cohérence, Méthodes, Créativité, Concepts, Culture - VPT ou encore « Voirie Pour Tous » Créativité, Etonnement, Insolite, Etrangetés.

Lien avec le numérique. Il se traduit aujourd’hui via les approches de villes intelligentes ou smart city ; et plus précisément dans l’objectif du « Pour Tous » via des interfaces adaptées, du numérique embarquée, des communautés locales thématiques autour des mobilités, la présence d’outils de réalité augmentée, de navigation et d’informations via les i-bidules, le partage des lieux-dits et anecdotes du quotidien des espaces publics et cheminements…
Cf par exemple Modes doux, transports partagés et alternatifs cf aussi dans le rapport à la ville « Read / Write City » : Lire et écrire la ville avec ses habitants.

Convergence vers les points nodaux de transport. Dans un urbain et des mobilités en mutation, les points nodaux de transport sont stratégiques. Il faut travailler la convergence vers eux en valorisant l’ensemble des modes de mobilité possible (dont les chemins piétons) et en intégrant tous les types d’usagers. Ceci sur une échelle de « rayonnement d’attrait » autour de ces points nodaux.

Prise en compte des usagers, auxquels on ne pense pas d’emblée - handicapés, séniors… - . Cf notamment Accessibilité Incontournable, Trajet le plus court pour les plus pénalisés, Priorité au traitement lieux sensibles, parcours directs. Les séniors prenant une place de plus en plus grande dans la société : « Un Français sur six a plus de 65 ans » [1] et « les plus de 60 ans seront 30,6 % de la population en 2035 et 31,9 % en 2050 » [2].

A l’occasion d’un Projet de Territoire et d’évaluations : décliner conjointement les thématiques urbaines, voiries et espace public autour des pratiques locales de mobilités des habitants ou visiteurs… Ceci, en explorant plus particulièrement : l’articulation des usages pour tout type de cibles, la diversité des compétences requises, l’implication des décideurs, les enjeux culturels dans les réalisations opérationnelles.

Partir de l’un des modes de mobilités. On pense souvent à la voiture, aux transports en commun, au vélo et autres modes doux… Il ne faut pas oublier les cheminements piétons. Voir le sujet traité ici Aménagements piétonniers - Informations ou encore là Cheminements à Pied soulevant les questions de conflits d’usage, de continuité des cheminements, de trottoirs traversants…

S’appuyer sur un plan de prévention du bruit : l’atténuation du bruit participe du caractère apaisé de nos mobilités. A ce titre, l’élaboration de ce document doit prendre en considération l’ensemble des modes de mobilités dont les cheminements piétonniers à usage professionnel, loisirs ou commodités du quotidien. Les évolutions tendancielles doivent aussi être anticipées (par exemple la référence au 30km/h en ville ; le 50km/h devenant l’exception), sans oublier la question d’une continuité des cheminements, par exemple en matière de pistes cyclables.

Convergence vers les points de concentration consommation / loisirs. Si l’on s’intéresse à la prospective [3], il faut situer les nouvelles orientations des zones de chalandises oscillant entre offrir une nouvelle expérience utilisateur au client ; ou le cantonner à faire ses courses dans un entrepôt. Ces ajustements de la distribution confortent l’enchevêtrement et la superposition des territoires (géopolitiques, marchés, numérique, mobilité…). Ceci invite à repenser l’organisation des mobilités vers et à partir des points de consommation / loisirs. A ce titre Voirie-Pour-Tous favorise une approche globale tout en articulant les contraintes et opportunités des espaces publics.

Performance énergétique et certification Iso 50001 : Cet objectif écologique et de saine gestion peut-être couplé avec pertinence à la démarche Voirie-Pour-Tous. L’une comme l’autre sont le résultat de choix managériaux, d’optimisation des besoins et usages énergétiques sur les bâtis publics, mais aussi sur l’espace public et la gestion des mobilités. Le tout en liaison avec des innovations techniques, de méthodes, de conduites de projets qui interfèrent tant dans la conception des actions que dans la maintenance des équipements.

Contexte Ville Patrimoine : Ex de la démarche à Lectoure dans une ville à riche patrimoine, traversée par une route nationale illustrant un cas particulièrement complexe pour la mise en accessibilité de la voirie et des espaces publics. Le tout avec superposition de différentes règlementations sur l’accessibilité, les itinéraires cyclables, les accès des véhicules de secours, les transports exceptionnels, les monuments historiques et sites classés.

Réversibilité des aménagements : Doit-on continuer à faire des réalisations pour « 50 ans » ? A l’heure d’une société en forte mutation, dont les pratiques sont de plus en plus interactives ; et dont on ne connaît pas les improbables à venir… il est de bonne politique d’intégrer la réversibilité, l’adaptabilité, l’évolution dans les équipements d’aménagements en particulier pour tout ce qui est mobilité et espaces publics.

Economies budgétaires : Engager à ce titre une démarche Voirie-Pour-Tous, c’est revisiter les pratiques et les procédures professionnelles, investiguer les fournisseurs sur leurs innovations apportant des économies tant à l’achat qu’en maintenance. C’est pour le moins articuler avec cohérence divers « coups partis » ou réalisations historiques.

Opérations Types : Voiries, Mobilités, Espaces Publics : Vous êtes sur une opération… ayez le réflexe « Voirie Pour Tous » en consultant les deux liens ci-dessous :

 
Lancer un appel d’offre : Pensez à insérer dans appels d’offre concernés par : « Voirie-Pour-Tous - Cheminements, mobilités partagés et apaisés dans l’espace public et les usages pour la vie locale ».

Prendre du recul et développer une activité de Veille sur le sujet : Cf Dynamiques Horizons Voirie-Pour-Tous : ce qui bouge aux alentours.

Si vous souhaitez approfondir n’hésitez pas à nous contacter en cliquant ici.



le 22 avril 2013 par Redaction Voirie-Pour-Tous
modifie le 23 mai 2013